Eva MacPherson Auteur: Eva MacPherson Diéteticienne

Symptômes, causes et traitement du stéatose hépatique

La graisse accumulée dans le foie peut causer une inflammation

Le foie est notre deuxième plus grand organe. Il a un rôle essentiel dans l’assimilation des nutriments et l’élimination des substances nocives du sang. En cas d’accumulation des graisses dans le foie, l’hépatite peut se développer, ce qui peut causer d’endommagement des tissus sains et de cicatrisation excessive. Dans les cas graves, cette cicatrisation conduit à une insuffisance hépatique. L’alcool est le responsable principal de la maladie, mais d’autres causes peuvent également entraîner la stéatose hépatique (SHNA - stéatose hépatique non alcoolique).

La  stéatose hépatique (fatty liver desease) se développe en raison de la graisse accumulée dans le foie. Normalement, un certain niveau de graisse se produit dans les cellules du foie, mais si cette accumulation devient excessive, elle peut causer des problèmes de santé. Les experts ne connaissent pas exactement les causes du développement de la maladie qui concerne environ 25 pour cent des gens et dont les symptômes se cachent pendant de longtemps.

Symptômes de la maladie du foie gras

La fonction hépatique peut se détériorer pour un certain nombre de raisons, elle est provoquée par un syndrome métabolique (diabète, surpoids ou obésité, hypertension artérielle, hypercholéstérolémie) on la consommation excessive de l’alcool dont le résultat est l’accumulation de la graisse dans ses tissus. Sans traitement, des maladies hépatiques graves peuvent se développer. Une personne a une stéatose hépatique lorsque cette accumulation de graisses représente plus de 5 % du foie. Souvent, la maladie ne cause pas de symptômes visibles.

La stéatose peut être simple ou diffuse : on parle de stéatose simple quand les cellules du foie ne sont pas endommagées c’est un stade bénin caractérisé par une accumulation de graisse au niveau du foie. La stéatose peut évaluer en stade « diffuse » ou avancé, où l'ensemble du tissu hépatique est touché.

La stéatose hépatique est-elle douloureuse ? Dans de nombreux cas, la stéatose hépatique ne cause pas de symptômes remarquables. On peut se sentir fatigué et faible, ou la douleur peut apparaître dans la partie supérieure droite de l’abdomen. Dans certains cas, des complications se développent, y compris la cicatrisation excessive du foie, appelée fibrose hépatique. Une cicatrisation sévère peut entraîner une cirrhose. Les symptômes suivants peuvent nous alerter:

  • Manque d’appétit
  • Perte du poids
  • Faiblesse
  • Fatigue
  • Saignements de nez
  • Démangeaisons de la peau
  • Peau et yeux jaunes
  • Vasodilatation cutanée
  • Douleurs abdominales
  • Gonflement abdominal
  • Œdèmes de jambes
  • Développement excessif de la glande mammaire chez l'hommes
  • Selles claires ou blanches

La stéatose hépatique simple ne devient généralement pas si grave qu’il cause des dommages et des complications au foie. Cependant, dans les cas très graves, il peut causer la fibrose et conduire à une cirrhose du foie, ou pire, cancer du foie. Le facteur de risque le plus important pour le cancer du foie est la cirrhose du foie.

L’accumulation de graisse peut être causée par une variété de facteurs, tels que la consommation d’alcool

Quelles sont les causes de la stéatose hépatique ?

La stéatose hépatique se développe lorsque l’organisme produit trop de graisse ou ne la métabolise pas de manière efficace. L’excès de graisse est stocké dans les cellules hépatiques ce qui entraîne de diverses altérations. L’accumulation de graisse peut être causée par une grande variété de facteurs. La consommation excessive d'alcool cause de la stéatose hépatique qui est la première étape d’une maladie hépatique liée à l’alcool.

Chez les personnes qui n’abusent pas de l’alcool, la cause de la stéatose hépatique non-alcoolique (en anglais : NAFLD, pour Non Alcoholic Fatty Liver Disease), est un terme utilisé pour décrire une accumulation de graisse dans le foie qui peut évaluer en stéato-hépatite (NASH, pour non-alcoholic steatohepatitis) est moins évidente, et un ou plusieurs de facteurs peuvent jouer un rôle dans son développement :

  • obésité
  • taux élevé de sucre dans le sang, résistance à l’insuline (diabète)
  • niveaux élevés de graisse dans le sang, en particulier le cholestérol et les triglycérides
  • problèmes de malabsorption

L’augmentation du taux de graisse dans le sang augmente le risque de maladies cardiovasculaires. Les boissons sucrées et les glucides raffinés peuvent également être tenus responsables, tout comme la graisse abdominale et les intestins endommagés. Des recherches récentes suggèrent que la perturbation de l'équilibre au niveau des bactéries intestinales, les « intestins perméables » et d’autres problèmes intestinaux peuvent contribuer au développement de la stéatose hépatique non alcoolique. Dans une étude, chez les adultes obèses suivant un régime alimentaire riche en calories et des glucides raffinés pendant trois semaines, la graisse hépatique a augmenté de 27 pour cent – tandis que leur poids corporel n’a augmenté que de 2 pour cent.

Les causes de la maladie du foie gras les moins courantes sont les suivantes:

  • grossesse
  • perte de poids rapide
  • certains types d’infections, comme l’hépatite C
  • effets secondaires de certains médicaments
  • exposition à diverses toxines
  • certains gènes augmentent également le risque de le développer

Le stress peut-il causer la stéatose hépatique ?

Le stress cellulaire peut contribuer à la stéatose hépatique non alcoolique, et le risque de son développement est considérablement augmenté par le diabète.

L’échographie est un moyen adapté pour examiner l’état du foie

Diagnostic du stéatose hépatique

Le médecin peut prescrire des examens physiques et des tests de laboratoire afin d’établir le diagnostic, ainsi que d’interviewer le patient au sujet de ses antécédents médicaux, ses habitudes de vie, ses médicaments pris. Le taux d’enzymes hépatiques élevées sont des signes d’hépatite, qui est l’une des causes de la stéatose hépatique. Parmi les moyens de l'imagerie médicale, l'échographie, le CT-scan et l’IRM sont utilisés pour vérifier les problèmes hépatiques. La biopsie hépatique est considérée comme la meilleure méthode pour déterminer la gravité de la maladie du foie. Une biopsie est un prélèvement que l'on effectue, dans ce cas, le médecin insère une aiguille dans le foie à travers la peau, puis enlève un morceau de tissu. Puisque la procédure est douloureuse, une anesthésie locale est appliquée. L’examen FibroScan, semblable à l’ultrason, est une méthode diagnostique récente, non invasive et non irradiante qui peut être une alternative à la biopsie de foie et est approprié pour mesurer la teneur en graisse de foie aussi bien qu’évaluer la fibrose hépatique.

La stéatose hépatique est-elle dangereuse ?

En cas de maladie du foie gras, la plupart des patients n’éprouvent aucun symptôme, C’est une maladie silencieuse. Elle ne présente pas de symptômes particuliers avant que leur foie ne soit sévèrement atteint. La maladie peut être détectée tard, au stade de la cirrhose voire du cancer du foie.

Comment traiter la stéatose hépatique ?

Il n’existe actuellement aucun médicament pour le traiter et des recherches restent à faire pour trouver les traitements possibles. Parfois, l'adoption d’un mode de vie et d’une alimentation appropriés peuvent aider à renverser la maladie. Les conseils suivants sont à retenir:

  • Limiter ou éviter la consommation d’alcool
  • Perdre de poids
  • Adoption d’une alimentation équilibrée
  • 30 minutes d’activité physique par jour

En cas de cirrhose[sm1]  du foie, la pharmacothérapie et la chirurgie peuvent être envisagées. La cirrhose entraîne une insuffisance hépatique qui, si elle devient avancée, peut nécessiter une greffe du foie.

La perte de poids a été montrée pour favoriser la perte de graisse en cas de maladie du foie gras non alcoolique, indépendamment du fait que la perte de poids soit atteinte par changements diététiques, par chirurgie de l’obésité ou bariatrique, l’exercice physique. Des études ont montré qu’une activité physique intensive, plusieurs fois par semaine plusieurs fois par semaine pour améliorer l’endurance ou l'entraînement contre résistance peuvent réduire considérablement la quantité de graisse stockée dans les cellules du foie, même sans une perte de poids atteinte. L’entraînement par intervalles de haute intensité (HIIT) est également bénéfique.  

Quels aliments favorise la guérison du foie ?

Le régime de stéatose hépatique comprend généralement les suivants : beaucoup de fruits et légumes, aliments riches en fibres tels que les légumineuses et les grains entiers. Il est recommandé d’éviter le sucre ajouté, le sel, le gras trans, les glucides raffinés et l’alcool, la viande rouge, le pain blanc, les pâtes. Favoriser les aliments à indice glycémique bas. Les acides gras Oméga-3 ont de nombreux avantages pour la santé, y compris l’amélioration de la santé du foie chez les adultes et les enfants. Les aliments à indice glycémique élevé provoquent une hausse importante de la glycémie et induisent une forte sécrétion d'insuline néfaste pour le foie. Quelques études suggèrent que les compléments alimentaires contenant la vitamine E puissent même empêcher ou traiter des dommages de foie résultant de la maladie du foie gras. Pour prouver ce dernier, des recherches restent encore à réaliser. Cependant, on se rend compte du fait que l’excès de vitamine E est nocive pour la santé.

La désintoxication du foie a un effet très bénéfique sur le corps

Comment détoxifier le foie ?

La désintoxication du foie  est extrêmement bénéfique pour l’organisme. Elle permet d’améliorer sa fonction de désintoxication. Le nettoyage du foie peut être réalisé de plusieurs façons, entre autres, à l’aide des plantes médicinales. Le chardon-Marie, dont le principal constituant actif est la silymarine. Cette dernière exerce une activité hépatoprotectrice et antioxydante c’est-à-dire qu'elle inhibe les radicaux libres résultant du métabolisme de substances toxiques telles que l’éthanol, l’acétaminophène et le tétrachlorure de carbone. Selon une étude réalisée chez l’homme, le traitement par silymarine augmente légèrement la survie des patients atteints de cirrhose induite par l’alcool par rapport au groupe témoin non traité. D’autres plantes qui renforcent le foie comprennent le pissenlit, l’igname sauvage, l’ail et le curcuma mentionnés plus haut. Selon les recherches, la curcumine, substance active se trouvant dans le curcuma, peut aider à régénérer le foie en cas de cirrhose, ainsi son utilisation est fortement recommandée.

Comment détoxifier le foie ?

Il existe 7 façons de détoxiquer et de nettoyer le foie :

  • Augmenter l’apport en fibres
  • Boire régulièrement du thé vert
  • Consommer de l’ail
  • Augmenter sa consommation de vitamine C
  • Introduire du curcuma dans son alimentation
  • Manger des noix
  • Préférer les légumes à feuilles vertes

Un régime approprié, riche en éléments nutritifs est essentiel, mais un jeûne intermittent peut également décharger le foie. Les recherches suggèrent que pendant la période de jeûne, les cellules hépatiques produisent plus de protéines, ce qui est associé à un meilleur métabolisme des glucides et une diminution des niveaux de graisse hépatique. En plus du changement de mode de vie et de la consommation des herbes médicinales, la régénération de la flore intestinale lutte contre la stéatose hépatique d’une manière efficace. L’équilibre de la flore intestinale diminue le risque d’obésité et de diverses maladies intestinales. Le rétablissement de la santé de l’intestin réduit le désir pour les aliments sucrés qui contribuent au développement de la stéatose. Il est recommandé de privilégier les aliments faibles en gras et consulter la liste des ingrédients avant l’achat à partir de l’étiquette. Une bonne alimentation est essentielle à la guérison.

Avant de jeûner, il faut consulter son médecin. Les mères enceintes et allaitantes ne devraient pas utiliser de produits à base de chardon-Marie!

Sources :

https://www.healthline.com/health/fatty-liver
https://www.healthline.com/nutrition/fatty-liver#TOC_TITLE_HDR_3
https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/nonalcoholic-fatty-liver-disease/symptoms-causes/syc-20354567
https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/nonalcoholic-fatty-liver-disease/diagnosis-treatment/drc-20354573
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24672644/

Articles au total:
0