Eva MacPherson Auteur: Eva MacPherson Diéteticienne

Probiotique immunostimulant. Prévenez les infections !

Les bactéries probiotiques sont des défenseurs de notre santé

Prendre des probiotiques sous forme de cure est l’un des meilleurs moyens de maintenir notre santé. On a démontré que certains probiotiques favorisent la production des anticorps naturels dans le corps. Ils peuvent augmenter l’activité des cellules immunitaires telles que les cellules productrices d’IgA, les lymphocytes T ou les cellules tueuses naturelles.

Les résultats des études ont montré que les probiotiques améliorent réellement la réponse immunitaire du corps, et leur prise peut réduire le risque de rhume et d’infections virales. En cas de rhume, ils peuvent réduire la gravité des symptômes et raccourcir la guérison. Les probiotiques assurent la protection de l’organisme et ont une gamme d’effets bénéfiques sur la santé. Probiotique mycose ? Il existe de probiotique vaginal avec des souches améliorant spécialement la flore vaginale sous forme d’ovule probiotique.

Le rapport entre la flore intestinale et le système immunitaire

On entend partout de parler à quel point il est important de se suppléer en vitamines pour avoir un système immunitaire résistant. Cela est sans doute vrai, cependant garder à l’esprit que la flore intestinale a également un rôle essentiel au niveau du fonctionnement du système immunitaire approprié, étant donné qu'environ 70 pour cent des cellules immunitaires sont présentes dans le gros intestin. Les bactéries bénéfiques ou les probiotiques constituent les acteurs principaux de la flore intestinale dont le faible nombre peut entraîner une faiblesse immunitaire. Ces micro-organismes, comme les cellules immunitaires, vivent dans le gros intestin et synthétisent l’acide butyrique qui protège la muqueuse intestinale. Comment les probiotiques affectent-ils le système immunitaire ? Les bactéries probiotiques peuvent affecter l’activité des cellules immunitaires tout en empêchant le développement des inflammations. Les probiotiques inhibent la croissance des micro-organismes pathogènes dans l’intestin.

Comment entrent-ils dans l’organisme humain ?

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants

La formation de la flore intestinale début avant la naissance, plus précisément lorsque les bactéries bénéfiques (principalement lactobacilles) commencent à migrer de l’organisation de la mère dans le système intestinal du bébé et s’y multiplient. L’allaitement favorise également ce processus. Si un nouveau-né vient dans le monde par césarienne ou est nourri au lait artificiel, la flore intestinale ne se développe que plus tard, ce qui rend son système immunitaire en formation plus vulnérable. Sans les bactéries probiotiques, la vie est impossible, ils sont essentiels pour l’organisme sain.

Leur existence était inconnue pendant longtemps, ce n’était qu’au XXe siècle que grâce aux recherches du zoologiste-microbiologiste ukrainien, lauréat du prix Nobel, Élie Metchnikoff le rôle des probiotiques devenait connu. Dans son ouvrage intitulé « La prolongation de la vie », il expliquait que les bonnes bactéries permettraient de vivre plus longtemps en bonne santé. Cependant, il était en avance sur son temps, et sa thèse scientifique est venue à un mauvais moment, car les bactéries- comme pathogènes - venaient juste être découvertes. En raison de l’effet positif des antibiotiques, le monde scientifique croyait que moins de bactéries sont présentes dans l’organisme, mieux pour la santé. Mais plus tard, lorsqu’on réalisait que les bébés nourris sans lait maternel, souffrent souvent de la diarrhée, on recommençait à examiner le problème. Il s’est avéré que la diarrhée était dû à l’absence de bactéries intestinales bénéfiques, et que les lactobacilles et bifidobactéries sont présents dans l’intestin des enfants allaités. À partir de cette découverte, on administre ces bactéries bénéfiques sous forme de complément alimentaire aux bébés non allaités.

Que se passe-t-il en cas de la carence en probiotiques ?

Lorsqu’une perturbation de l’équilibre survient due aux médicaments, tels que le traitement antibiotique, à la mauvaise alimentation ce qui entraîne la propagation excessive des mauvaises bactéries au détriment des bonnes, il y a des conséquences négatives. Le déséquilibre installé peut provoquer entre autres des infections fréquentes, des problèmes gastro-intestinaux, des allergies, des problèmes de santé mentale, de l’obésité.

Régulation de la réponse immunitaire du corps

Les bactéries bénéfiques améliorent la réponse immunitaire du corps

Une des tâches du système immunitaire est de protéger l’organisme contre les bactéries nocives. Les microorganismes bénéfiques, appelés probiotiques contribuent à cet effort de plusieurs façons. Les bactéries probiotiques peuvent affecter l’activité des cellules immunitaires tout en empêchant le développement des inflammations. Les probiotiques inhibent la croissance des micro-organismes pathogènes dans l’intestin.

En régulant la réponse immunitaire de l’organisme, leur effet bénéfique a été démontré dans le développement d’un certain nombre de maladies. Les lactobacilles et les bifidobactéries sont les probiotiques les plus communs ayant des propriétés importantes au niveau de la protection de la santé, y compris leur capacité de modification de la composition de la flore intestinale. La composition microbienne du tractus intestinal est extrêmement importante pour le développement du système immunitaire, mais elle joue ultérieurement également un rôle dans son bon fonctionnement. Les bienfaits potentiels pour la santé des bactéries lactiques comprennent la protection contre les infections intestinales.

Les études se sont concentrées principalement sur les cellules épithéliales intestinales (CEI), qui sont essentielles pour coordonner la réponse immunitaire muqueuse et le fonctionnement des macrophages. Les bactéries probiotiques et leurs parois cellulaires ont été en mesure de stimuler les cellules épithéliales intestinales (CEI), qui constituent une barrière physique contre les infections et elles sont capables de détruire les microbes et les cellules nocifs.

Les bactéries probiotiques ont amélioré la fonction des macrophages (globules blancs qui mangent littéralement des substances nocives) et ont augmenté le nombre de cellules produisant l’immunoglobuline A (IgA) dans l’intestin. Ces résultats montrent que les bactéries probiotiques et leurs parois cellulaires ont un effet immunorégulateur important sur les cellules épithéliales intestinales, sans altérer la stabilité dynamique de l’environnement interne (homéostasie), tout en augmentant t le nombre de cellules productrices d’IgA et de cellules immunitaires congénitales, principalement dans la rate et le péritoine. Cela montre que les parois cellulaires des bactéries probiotiques jouent un rôle important dans la stimulation des cellules clés telles que les CIE et des macrophages et l’amélioration de la fonction immunitaire, et à cette fin, ils peuvent être utilisés comme adjuvant oral.

Les probiotiques sont-ils efficaces contre de diverses maladies ?

Les résultats des études ont montré que les probiotiques améliorent réellement la réponse immunitaire du corps, et leur prise peut réduire le risque de rhume et d’infections virales. En cas de rhume, ils peuvent réduire la gravité des symptômes et raccourcir la guérison.

Quel est le probiotique le plus efficace ?

Les souches les plus courantes, examinées par les diverses études, sont Bifidobacterium longum, Bifidobacterium breve, Bifidobacterium infantis, Lactobacillus helveticus et Lactobacillus rhamnosus.

Probiotique bienfaits - digestion améliorée

Selon plusieurs études, l’utilisation de probiotiques diminue le risque de la diarrhée associée aux antibiotiques et elle aussi diminue la diarrhée du voyage de 8 pour cent. L’efficacité varie en fonction du type et de la posologie du probiotique appliqué. Des souches telles que Lactobacillus rhamnosus, Lactobacillus casei et levure Saccharomyces boulardii peuvent être utilisées efficacement pour lutter contre la diarrhée.

Comment en faire le plein ?

Il existe plusieurs façons d s ’en suppléer. L’apport est réalisable le plus simplement par la consommation des aliments fermentés tels que les produits laitiers et les légumes lactofermentés. Ces aliments contiennent des lactobacillus comme des bactérie bifidus. On peut également se miser sur les compléments alimentaires contenant une quantité importante de diverses souches probiotiques. En plus des probiotique il convient de prendre des prébiotiques. Mais qu’est-ce que sont ces derniers ? Il s’agit des fibres végétales spécifiques qui fournissent de la nourriture pour les bactéries intestinales bénéfiques et favorisent leur prolifération dans le gros intestin pour qu’ils puissent exercer leur effet protecteur. L’inuline et le bêta-glucane sont d’excellents prébiotiques. La banane, l’artichauts, la noix et le pissenlit sont des sources naturelles.

Il existe des méthodes moins connues telles que la transplantation fécale qui consiste à introduire les selles d'une personne saine dans le tube digestif d'un patient afin de reconstituer sa flore intestinale et de l'aider à lutter contre des bactéries pathogènes.

Quel probiotique à choisir ?

Pour être efficace la préparation probiotique doit contenir au moins 10 milliards de bactéries probiotiques et 10 souches de bactéries dans une capsule à libération retardée et gastro-résistante. Swiss Probiotix Max® contient 12 souches probiotiques soigneusement sélectionnées conditionné dans des capsules résistantes au jus gastrique avec 25 milliards de bactéries bénéfiques par capsule. Swiss Prebiotix Ultra® est une excellente source de 4 oligosaccharides. L’idéale est d’opter pour une préparation symbiotique, qui contient des souches prébiotiques en plus de souches probiotiques, et combine les effets bénéfiques de tous les deux composants. Il faut chercher un probiotique en pharmacie ou d’autre préparation fiable qui sont les meilleurs sur le marché.

Les probiotiques ont-ils un effet dynamisant ?

Les recherches montrent que les probiotiques ont un effet bénéfique au niveau de la régulation du taux de sucre dans le sang, de la réduction de l’inflammation, de la santé générale. Prendre des suppléments probiotiques pendant et après la grossesse rend le système intestinal plus sain, l’organisme devient ainsi plus énergique. Probiotique pour maigrir ? Il n’existe pas de probiotique minceur, mais l’accélération du métabolisme a certainement un effet positif sur l’excès de poids.

Quand prendre les probiotiques ?

Il est recommandé de le prendre de préférence l'estomac vide, 15-30 minutes avant le petit déjeuner. Le pH d’un estomac vide est moins acide et dégrade moins les bactéries. Combien de temps faut-il pour bénéficier des effets des probiotiques ? Ils doivent être pris régulièrement pendant au moins 4 semaines, sinon la concentration des microbes bénéfiques ne sera pas suffisante pour exercer leur effet. Sinon la concentration des microbes bénéfiques ne sera pas suffisante pour exercer leur effet.

Quels effets secondaires ?

Si la plupart de probiotiques sont sans danger, des effets secondaires peuvent se produire. Les effets secondaires les plus courants sont la formation temporaire de gaz, les ballonnements, la constipation et la soif. Certaines personnes réagissent mal aux ingrédients utilisés dans les suppléments probiotiques ou aux composants des aliments probiotiques. Lors de l’utilisation de probiotiques pour la première fois, certaines personnes peuvent éprouver des problèmes digestifs légers tels que la formation de gaz, ballonnements ou diarrhée dus aux changements de la flore intestinale, mais ces effets secondaires disparaissent dans quelques jours ou semaines.

En cas de doute, pour obtenir des informations, consulter son médecin ou son pharmacien.

Contre-indications à la prise des probiotiques

Bien que l’utilisation de probiotiques soit généralement sans danger, selon une recommandation de 2017, pour les personnes atteintes d’une maladie grave ou d’insuffisance du système immunitaire la prise des probiotiques n’est pas recommandée. Ces personnes peuvent être exposées aux infestations bactériennes ou fongiques en cas de la prise des suppléments probiotiques.

Sources :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30673668
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4006993
https://www.scientificamerican.com/article/are-probiotics-safe-for-your-immune-system/
http://morningstarfhc.com/probiotics-can-help-immune-system/
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0022030295767844
https://www.healthline.com/nutrition/8-health-benefits-of-probiotics
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5995450/pdf/main.pdf
Giulia Enders: Le charme discret de l'intestin

Suivant votre historique des recherches nous vous recommandons les produits suivants.
Swiss Probiotix Max
Swiss Probiotix Max

Grâce aux 25 milliards de bactérie vivantes par capsule, 12 souches probiotiques soigneusement sélectionnées soutient le fonctionnement de votre système digestif et votre défense immunitaire. Sa prise a un effet favorable durable non seulement au niveau des symptômes de la diarrhée, mais aussi pour les problèmes de la peau, les flatulences et le manque d'énergie.

34 €
Détails
Mettre dans le panier
Symbiotique
Symbiotique

Maintenir son système digestif en mouvement, renforcer son système immunitaire à l’aide du symbiotique NaturalSwiss, et sentir la différence !

49 €
Détails
Mettre dans le panier
Swiss Probiotix
Swiss Probiotix

Par le biais de 8 milliards de bactéries, il assure la flore intestinale saine, donne la base du système immunitaire fort et protège en même temps notre système intestinal.

26 €
Détails
Mettre dans le panier
NaturalSwiss =
Articles au total:
0