Eva MacPherson Auteur: Eva MacPherson Ernährungsberaterin

Guide parasite

Le parasite, comme son nom l’indique, se multiplie dans le tractus intestinal du corps hôte

Êtes-vous fatigué, irritable, souffrez-vous des problèmes digestifs, avez-vous fréquemment des maux de tête, un mauvais bilan hématologique ? Vous êtes peut-être atteint d’une infestation parasitaire. Pour y voir plus clair on a recueilli les informations les plus importantes, les symptômes d’infestation ainsi que des conseils pratiques pour chasser les vers intestinaux de l’organisme.

La parasitose est un sujet dégoutant, il est répugnant de s’imaginer que des créatures inconnus envahissent notre organisme. Pourtant, la parasitose est un phéonmene plus fréquente que ce qu’on en penserait, elle peut affecter tout le monde. Quand on commence à soupconner l’infection parasitaire, le plus important c’est de ne pas avoir honte, puisque la présence des parasites n’est pas la conséquence de l’hygiène personnelle inappropriée. Si un doute est levé sur la présence de vers intestinaux, il convient d'éradiquer ces invités indésirables aussi vite que possible
Il peut être difficile à admettre, mais il y a plusieurs centaines de types de parasite intestinal qui indépendamment de l’âge, du sexe et de la situation sociale peuvent se loger dans le tractus humain. Selon les recherches environ 30 pour cent de la population de la Terre souffrent d’infections parasitaires. Mais d’ou viennent les parasites ? La réponse n’est pas rassurante : les parasites sont présents en presque tout lieu. Voici une liste non exhaustive des sources d’infection parasitaire potentielles : l’eau potable, les légumes,les fruits mal lavés, les viandes insuffisamment cuites, ou les animaux domestiques. Selon les sondages l’ascaridiose touche jusqu’à 1 milliard personnes, tandis que l'ankylostome infecte 800 millions de personnes dans le monde entier.

Diagnostic parasitaire

La détection du parasite peut être effectuée à l’aide d’un test sérologique (par exemple, du sang), un examen microscopique des œufs des vers présentes dans les échantillons de selles, ainsi que par un examen macroscopique et microscopique des vers excrétés. Il existe également des tests parasitaires rapides réalisables à la maison, mais ils sont seulement appropriés pour la détection de Giardia Lamblia.

Types de parasites

Le parasite intestinal, comme son nom l’indique, se propage dans le tractus intestinal du corps hôte, dans de différentes sections de l’intestin en fonction du type de parasite. Typiquement, il provoque des symptômes qui peuvent être confondus avec un certain nombre d’autres problèmes digestifs. Si ces troubles persistent, deviennent chroniques et ne peuvent pas être expliquées par d’autres raisons, il faut examiner la possibilité de la présence des parasites.
Les parasites chez l’homme sont divisés en trois grands groupes : vers plats comme les cestodes (ténia), les trématodes (douves), et les nématodes ou vers ronds. Comme la plupart des parasites, ils ne visent pas à détruire l’organisme d’hôte, parce qu’ils se nourrissent des aliments y étant ingérés. Peu à peu, leur présence peut entraîner des symptômes graves. Ils provoquent de diverses maladies de carence, des infections, l’affaiblissement du système immunitaire et la perturbation de l’équilibre de la flore intestinale. Il faut donc s’efforcer d’une manière ou d’une autre de les chasser de l’organisme.

Types des vers intestinaux :

L’oxyurose est très fréquente chez les enfants

Oxyure (Enterobius vermicularis). L’oxyurose est un parasite très fréquente, particulièrement chez les petits enfants. Selon les estimations de Center of Disease Control, 11,4% de la population mondiale sont atteints par ce parasite. Les spécimens adultes de ce vers sont visibles à l’ œil nu dans les excréments, ils sont minces et blanchâtres. La contamination se fait par voie buccale, les vers ainsi pénétrés dans l’organisme y se propagent sans pour autant provoquer des symptomes dans un premier temps. Les enfants sont plus exposées à l’infestation, puisque - dans crèches et dans les écoles maternelles – ils ne erspectent pas forcément les principes hygiéniques : ils ne se lavent pas les mains comme il faut, ils mettent plus souvent les doigts dans la bouche que les adultes. Les œufs ne peuvent survire que pendant 2-3 heures sur la peau, tandis que dans des lieux humides (draps, serviettes) ils peuvent survivre pendant des semaines.

Symptômes d’une oxyurose : démangeaisons à l'anus qui devient parfois à vif, douleurs abdominales, nausées, fatigue due à la somnolence, irritabilité, perturbations de la concentration.

L’infestation par trichocéphales peut ralentir le développement normal

Trichocéphale (Trichuris trichiura). Un ver adulte de Trichuris trichiura mesure d'environ 3 à 5 cm. L’infection se fait par voie buccale non seulement par le biais des aliments contaminés, mais également par intermédiaire des granules desol contenant des larves. Les larves éclosent dans l’intestine grele pour finir par s’évacuer du corps hote avec les selles.

Symptômes d’infestation par trichocéphales : douleurs abdominales, maux de tête, diarrhée sanglante, nausées, vomissements, perte de poids soudaine.
À plus long terme, des hémorragies intestinales ou une anémie peuvent apparaître suivant la gravité de la maladie. Il vit habituellement la tête enfoncée dans la muqueuse intestinale et se nourrit surtout de sang. Pour les petits enfants, l’infestation par trichocéphale peut ralentir le développement normal. La contamination se fait par consommation d’aliments contaminés par de la terre contenant des œufs de trichocéphales, il est répandu surtout dans les pays en voie de développement.

L’ascaris peut atteindre une longueur jusqu’à 20 cm.

Ascaris (Ascaris lumbricoides). L’acaris est un parasite pouvant infecter non seulement l’homme mais également de nombreux animaux domestiques et de ferme. Il se propage principalement par intermédiare de la consommation des légumes et des fruits mal nettoyés, ainsi que du contact avec le sol constaminné. Le parasite adulte peut atteindre jusqu’à 25 cm de long. Les œufs éclosent dans l’intestin grele pour y perforer la paroi intestinale afin de gagner le flux sanguin.

Symptômes de l’ascaridiose : Toux, éternuements fréquents, envie de vomir, fièvre. Les parasites peuvent rarement atteindre le canal biliaire pour y empecher le flux du liquide biliaire et détériorer les fonctions hépatiques. La présence de ce parasite caractérise surtout les pays tropiques, il reste contagieux pendant longtemps dans des conditions favorables : sol humide et aéré, manque d’ensoleillement directe. Il est tres senseible à la chaleur, il est donc recommandé d cuir les légumes et les fruits.

La ténia provoque de fortes crampes abdominales

Ténia (Tænia saginata, Tænia solium). Leur caractéristique principale que l'extrémité antérieure de parasite est dotée de petites ventouses qui lui permettent d'adhérer à la paroi. Le Tænia solium est également munies avec des crochets d’où son nom ténia armé. Il est appelé « ver solitaire » à cause de son moyen de reproduction : il s’agit d’un ver hermaphrodite, il n’y a en général qu’un seul ténia dans un meme corps hôte.  Ces parasites n'ont pas de tube digestif, ils absorbent la nourriture prédigérée par l'hôte.

Les symptômes de la téniase ou de la cysticercose : perte de poids soudaine, diverses maladies de carence, crampes abdominales inférieures, troubles digestifs, obstruction intestinale, maux de tête. Si la maladie n’est pas traitée dans le temps, les larves de ténia peut attaquer le cerveau, ce qui peut entraîner les troubles de parole, de vision, et dans les cas plus graves les crises épileptiques. L’éradication des parasites est donc essentielle. Les médicaments vermifuges sont efficaces et fiables.

Les parasites sont classés en deux groupes principaux : unicellulaires et pluricellulaires. Les parasites unicellulaires ou protozoaires sont de petits organismes qui n’ont qu’une seule cellule et dont la taille ne dépasse pas 1 millimètre. Ils évoluent en solitaire, sans colonie, dans des cellules de l’hôte dans le tube digestif, le mucus pulmonaire ou encore l’intestin. Les parasites pluricellulaires ou métazoaires sont généralement de taille plus importante de quelque millimètre a à plusieurs mètres de long c'est le cas par exemple du ténia (ver solitaire) qui est composé de plusieurs anneaux. Les parasites pluricellulaires peuvent avoir une forme cylindrique (ascaris, oxyures), ils vivent dans l'intestin mais également dans le sang, les reins, les bronches, le foie, le cerveau, etc.

Comment peut-on devenir infecté ?

L’infection se fait par voie orale, par l’intermédiaire des mains, des légumes consommés crus ou de l’eau contaminée. Le ténia se transmet à l’homme par une viande de bœuf ou de porc insuffisamment cuite.
Les fruits et légumes mal nettoyés ou lavés dans de l’eau infectée représentent également une source d’infection potentielle. Il s’agit d’une maladie contagieuse. On peut être contaminé par contact direct avec les animaux porteurs, chiens ou chats, lapins, etc. C’est en respectant les normes d’hygiène, se laver les mains après le contact avec les animaux que l’on peut limiter le risque d’être contaminer par ces hôtes indésirables. Vermifugez régulièrement vos animaux avec un vermifuge adapté.

Quelles sont les symptômes causés par les parasites ?

Le médecin de renommé, décédée en 2009, naturopathe canadienne, Hulda Regehr Clark a effectué un certain nombre d’études scientifiques des parasites et leurs effets nocifs au niveau du corps humain. Étant donné que 80% de notre système immunitaire se trouve dans le tube digestif, plus spécifiquement dans la flore intestinale, les agents pathogènes réduisent détériorent considérablement la capacité de défense de l’organisme : on aura plus de risque d’attraper les maladies, et le temps de guérison augmente également. Mais il y a encore pire : la plupart des parasites produisent soi-disant ortho-phosphotyrosine, une substance chimique qui contribue au développement des maladies cancéreuses.
Beaucoup de gens ignorent les symptômes causés par les parasites chez l’homme.  Dans la plupart des cas, les parasites silencieux, cachés dans le corps ne produisent pas de symptômes typiques qui se réfèrent spécifiquement à leur présence. En tous cas, si l’on a les symptômes suivants, on peut avoir le risque d’être infesté par parasites.

Les fortes douleurs abdominales peuvent alarmer à la présence des parasites

Les symptômes d’une parasitose :

Douleur ou la crampe au bas-ventre sont très fréquentes. Bien que l’alimentation déséquilibrée puisse être à l’origine des problème digestifs, de nombreux parasites produisent une formation excessive de gaz. Les femmes pensent souvent aux symptômes prémenstruels, sans penser à la présence d’une parasitose. Les douleurs plasmatiques sont généralement causées par des parasites plus longs (comme le ténia) qui se nourrissent directement de la paroi intestinale. Cela provoque une irritation de la muqueuse, ce qui peut causer de douleurs sévères.

Développement lent. Ce symptôme se manifeste principalement chez les jeunes enfants et les adolescents. Les enfants infectés par des parasites sont généralement inférieurs et plus maigres que leur classe d’âge. La raison consiste en privation de minéraux, d’oligo-éléments et de vitamines essentiels par les parasites empêchant le développement normal.

Fatigue, somnolence. En raison de parasitose, l’organisme souffre du manque d’énergie, une fatigue permanente peut donc s’installer. Si ces symptômes persistent la consultation avec le médecin est nécessaire, car au fil de temps se manifestent des maladies de carence, l’affaiblissement du système immunitaire, la détérioration de la flore intestinale.

Toux sèche. Il y a plusieurs parasites qui passent une grande partie de leur vie dans le tractus intestinal, mais ils peuvent, surtout dans la phase larvaire, passer vers les poumons et l’œsophage. Cela cause une irritation ou une inflammation, principalement manifestées d’une toux sèche, souvent accompagné d’une douleur sévère.

Manque d’appétit. Il peut sembler contradictoire, car les parasites se nourrissent au détriment de notre organisme, mais leur présence conduit souvent à une perte d’appétit. Comme ils stimulent constamment la paroi intestinale, un message de sensation de satiété fausse est transmis vers le cerveau.

La diarrhée chronique est généralement causée par des vers de taille plus importante, surtout s’ils sont proliférés excessivement dans le corps. Certaines sont visibles à l’œil nu, tels que les nématodes ou vers ronds, dans les selles.
Autres signes suspects : nausées, ballonnements, vomissements fréquents, cheveux et ongles fragmentés, peau sujette à l’écaillement, aux rougeurs. Dans de nombreux cas, ces symptômes sont provoqués par des parasites qui peuvent causer une forte carence en vitamines. Dans les cas plus sévères, la parasitose peut également causer des frissons, une fièvre ou une déshydratation.

Comment éradiquer les parasites ?

De nos jours, il existe de nombreux moyens d’éradication des parasites. De différents médicaments antiparasitaires peuvent être obtenus sans ordonnance.

Les compléments alimentaires antiparasitaires sont disponibles pour tout le monde

De nos jours, un certain nombre de compléments alimentaires vermifuges efficaces sont disponibles, mais essayons toujours de choisir ceux qui contiennent des substances naturelles. La cure nettoyante antiparasitaire a pour but de nettoyer le gros intestin des déchets déposés et les vers intestinaux y cachés. La cure de nettoyage intestinal aide à maintenir le côlon propre, ce qui empêche la prolifération des bactéries nocives dans l’intestin humain. Pour éliminer les parasites ainsi que leurs œufs et les larves, de nombreux remèdes antiparasitaires, compléments alimentaires antiparasitaires, à base des mélanges de plantes médicinales sont disponibles pour tout le monde, qui contiennent un mélange de diverses herbes.
L’éradication des parasites peut être réalisée par des coctions vermifuges, mais avant de s’y lancer il faut réaliser une analyse de selles pour détecter la présence de parasites.

Sources :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4423887/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2851163
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2754014

Suivant votre historique des recherches nous vous recommandons les produits suivants.
Parasic
Parasic

Le complément alimentaire anti-parasite Parasic aide à éliminer les parasites intestinaux et leurs œufs du côlon et d'autres parties de l'organisme.

33 €
Détails
Mettre dans le panier
Parasic Junior
Parasic Junior

Parfaite solution pour débarrasser nos enfants des parasites. En outre d'être très efficace, le Parasic Junior® est une liquide extrêmement délicieuse, populaire parmi les enfants.

33 €
Détails
Mettre dans le panier
Programme Clean Inside
Programme CleanInside

Le Programme de nettoyage intestinal Clean Inside est constitué de trois produits, conçus expressément pour obtenir la méthode de nettoyage de côlon la plus efficace t la plus naturelle.

88 €
Détails
Mettre dans le panier
NaturalSwiss =
Articles au total:
0