Eva MacPherson Auteur: Eva MacPherson Diéteticienne

Maladie du foie: causes, symptômes, thérapies

Les maladies du foie sont diverses et les causes sont multiples.

Les maladies hépatiques peuvent être causés par un certain nombre de facteurs nuisibles aux organes tels que les virus, la consommation d’alcool et l’obésité, et elles peuvent également être héréditaires. Certaines maladies hépatiques deviennent chroniques, c’est-à-dire qu’elles durent des années et ne disparaissent jamais. Même les altérations chroniques peuvent être traitées, et cela nécessite, en premier lieu, un changement de mode de vie.

Les maladies du foie peuvent se développer pour diverses raisons, et peuvent endommager le foie et affecter sa fonction. Elles sont le plus souvent causées par l’obésité, l’hépatite non diagnostiquée (hépatite infectieuse) ou l’abus d’alcool. Cette dernière cause est malheureusement un facteur très courant. Les maladies du foie et leur traitement devraient connus par tout le monde car la prévention est primordiale dans le cas de la santé de cet organe important.

Quels sont les symptômes d'une maladie du foie ?

Les symptômes d’une maladie du foie varient selon les causes et incluent les suivants :

  • Jaunisse - jaunissement de la peau et du blanc des yeux

  • Douleurs abdominales et gonflement

  • Gonflement des jambes et des chevilles

  • Démangeaisons de la peau

  • Urine plus foncée

  • Selles pâles

  • Fatigue chronique

  • Nausées ou vomissements

Les maladies du foie peuvent également générer d’autres troubles tels que la diminution de l’appétit, ecchymoses. La douleur hépatique se fait sentir dans le haut de l’abdomen droit, directement sous les côtes. Habituellement terne, la douleur peut causer des maux de dos. La douleur peut irradier dans l’épaule droite.

Quels sont les 4 stades de la maladie du foie ?

Voici les quatre stades de la maladie du foie dépendant de la sévérité :

  • Étape 1 : Le premier signe d’insuffisance hépatiques est l’inflammation.

  • Étape 2 : L’inflammation chronique provoque la formation de cicatrices qui s‘appelle fibrose hépatique

  • Étape 3 : La cicatrisation plus grave entraîne une cirrhose qui est irréversible

  • tape 4 : Insuffisance hépatique s’installe les fonctions primaires du foie ne sont plus remplies.

Peut-on guérir une maladie du foie ? La cirrhose n’est pas guérissable, mais elle est traitable. Les médecins ont deux objectifs principaux dans le traitement de la maladie : arrêter les dommages hépatiques et prévenir les complications.

Quelles sont les maladies du foie les plus fréquentes ?

Les problèmes hépatiques peuvent être causés par un certain nombre de facteurs

Il existe de nombreux types de maladies du foie : les maladies causées par virus comme les hépatites A, B et C, les maladies provoquées par la consommation de drogue, d’alcool, de médicaments ou de substances toxiques qui peuvent entraîner les maladies telles que la stéatose hépatique ou la cirrhose. Cette dernière peut finir par le développement du cancer du foie. Il y a des maladies génétiques et héréditaires telles que l’hémochromatose et la maladie de Wilson.

Hépatite

L’hépatite est une infection virale de l’organe. Il provoque une inflammation et des endommagements organiques ce qui empêche le foie de bien fonctionner.

Toutes les hépatites virales sont contagieuses, mais on peut réduire le risque d’hépatite A et B par la vaccination ou d’autres mesures préventives, y compris la pratique de rapports sexuels protégés et le non-partage seringues et d'aiguilles usagées.

Il existe cinq types d’hépatite :

  1. Hépatite A se propage habituellement avec des aliments ou de l’eau contaminés. Les symptômes peuvent disparaître même en l’absence de traitement, mais la récupération peut durer quelques semaines.

  2. Hépatite B peut être aiguë (à court terme) ou chronique (à long terme). Il se propage à travers les fluides corporels, tels que le sang et le sperme. Bien que l’hépatite B soit traitable, elle est incurable. Un traitement précoce est essentiel pour éviter les complications. Le dépistage régulier est recommandé.

  3. Hépatite C peut aussi être aiguë ou chronique. Elle se transmet le plus souvent au contact du sang d’une personne infectée par l’hépatite C. Elle reste souvent asymptomatique dans les premiers stades, mais à long terme, elle génère des dommages au foie.

  4. Hépatite D est une forme grave d’hépatite, qui ne survient que chez les patients atteints d’hépatite B. Le virus D ne peut se reproduire qu’à l’aide du virus B. Elle peut être aiguë ou chronique.

  5. Hépatite E, qui provoque une inflammation aiguë de l’organe, est habituellement causée par l’eau potable contaminée par les excréments. En général, elle guérit sans complications en quelques semaines.

Si l’inflammation n’est pas traitée, elle peut causer des cicatrices du foie. Le tissu cicatriciel remplace le tissu hépatique normal et réduit ainsi la fonction hépatique. Tout ce processus s’appelle la fibrose. Lorsque la fonction du foie diminue, les substances toxiques et les graisses s’accumulent encore plus. Les cicatrices peuvent bloquer le flux sanguin de l’organe. À ce stade, il y a encore la possibilité de sauver le foie par un traitement médicamenteux et les changements de mode de vie, grâce au fait que le foie a une capacité de régénération merveilleuse.

En revanche, en stade avancé de la maladie, la cirrhose - résultant d’une fibrose - devient irréversible et ne se guérit plus.

Stéatose hépatique

Consommation excessive d’alcool conduit à stéatose hépatique

L’accumulation de graisse dans le foie peut conduire à la stéatose hépatique appelée maladie foie gras.

Il existe deux formes :

  • Stéatose hépatique alcoolique, causé par une forte consommation d’alcool.

  • Stéatose hépatique non alcoolique, NASH (de son acronyme anglophone non-alcoholic steatohepatitis et par raccourci médiatique, maladie du soda) - causé par des facteurs tels que la mauvaise hygiène de vie, le surpoids, le diabète, la malabsorption nutritionnelle et le taux élevé de lipides dans le sang.

Sans traitement, les deux types peuvent causer des dommages au foie, conduire à la cirrhose et l’insuffisance hépatique. Par le changement de l’alimentation (régime NASH contre la maladie du foie gras), du mode de vie, les symptômes peuvent souvent être améliorés et le risque de complications peut être réduit. La consultation médicale est fortement recommandée.

Maladies auto-immunes

Dans les maladies auto-immunes, le système immunitaire attaque par erreur les cellules saines de l’organisme. Plusieurs maladies auto-immunes affectent la fonction hépatique :

  • Hépatite auto-immune se développe de cause inconnue, pouvant survenir à tout âge et elle provoque de l’inflammation. Sans thérapie, elle peut conduire à la cirrhose et l’insuffisance hépatique.

  • Cirrhose biliaire primaire (CBP) est due à des dommages aux canaux biliaires du foie, ce qui provoque l’accumulation de la bile.

  • Cholangite de sclérose primaire est une inflammation diffuse chronique endommageant progressivement le canal biliaire, qui finit par une occlusion et la bile s’accumule dans le foie. Elle peut entraîner une cirrhose, ou insuffisance hépatique.

Maladies du foies génétiques et héréditaires

Il existe des maladies hépatiques qui peuvent être transmise par les parents à leurs enfants :

  • Hémochromatose qui se caractérise par une absorption excessive de fer par l'intestin, et une accumulation toxique du fer dans divers organes, y compris le foie. Heureusement, avec un diagnostic précoce et un traitement, les complications sont rares et les personnes en souffrent ont une espérance de vie normale.

  • Maladie de Wilson est une maladie métabolique de cuivre, se caractérise par l’accumulation toxique de cuivre dans l’organisme, essentiellement dans le foie et le cerveau. En l’absence de traitement, elle entraîne des troubles neurologiques.

  • Maladie de Gilbert est une affection hépatique due à un défaut d'élimination de la bilirubine. Les problèmes de santé, liés à la maladie de Gilbert sont rares, en général, elle ne nécessite aucun traitement ni aucun suivi.

  • Déficit en alpha-1 antitrypsine (DAAT) est caractérisé par des taux sériques diminués d'alpha 1-antitrypsine (AAT). Les traitements sont plus ou moins efficaces en fonction du degré d'importance de la maladie. Chez les patients atteints de DAAT avec cirrhose, le pronostic est généralement sévère.

Cirrhose

La cirrhose se réfère aux cicatrices causées par diverses maladies du foie et d’autres facteurs augmentant le risque d’hépatotoxicité, tels que la consommation d’alcool. La fibrose kystique et la syphilis peuvent également entraîner des lésions hépatiques et, à long terme, une cirrhose du foie. Bien qu’elle soit incurable, au stade initial, la cirrhose est souvent traitable, mais sans traitement, elle peut conduire à des complications graves et peut être mortelle.

Elle se développe pendant de longues années, parfois 20 à 30 ans. Une fois la cirrhose s’installe, ses symptômes sont évidents. Certains symptômes et complications incluent : fatigue, faiblesse, démangeaisons cutanées, perte d’appétit, l'ascite (accumulation de liquide dans l'abdomen), œdème dans les jambes et les chevilles, varicosités (angiomes d’araignée), jaunisse. La cirrhose peut entraîner un certain nombre de complications, y compris le cancer du foie. Son traitement vise à prévenir la progression des cicatrices, ainsi que le traitement des complications et des symptômes. À ce stade, il s’agit de la cirrhose « compensée ». Si l’organe perd sa fonction et ne peut pas se guérir, nous parlons d’insuffisance hépatique. Mais que se passe-t-il lorsque le foie cesse de fonctionner ? Si la cirrhose s’évalue, le stade la cirrhose est dite « décompensée » une greffe de foie, peut être discuté, une opération visant à préserver la vie par le remplacement d’un foie malade qui fonctionne mal.

Insuffisance hépatique

L’insuffisance hépatique chronique se produit principalement quand une partie importante de l’organe est endommagée et donc incapable de fonctionner correctement. Souvent liée à la cirrhose, elle se développe lentement. Pendant longtemps, les symptômes peuvent rester inaperçus, mais au fils du temps, les symptômes suivants se manifestent :

  • Jaunisse

  • Diarrhée

  • Troubles mentaux

  • Fatigue et faiblesse

  • Nausée

Cependant, l’insuffisance hépatique aiguë se produit soudainement, souvent à la suite d’un surdosage ou d’une intoxication.

Quels sont les pronostics vitaux pour les personnes touchée d’insuffisance hépatique ? La récupération dépend du degré de cirrhose du foie et si la personne arrête de boire de l’alcool. Seulement 50 % des personnes atteintes d’une cirrhose hépatique alcoolique sévère survivent les deux premières années, et seulement 35% survivent les cinq premières années. Les chances de la récupération s’aggravent après le développement de complications (saignements gastro-intestinaux, encéphalite).

Le médecin prescrira un examen physique et de laboratoire pour établir le diagnostic. Une échographie ou IRM sont effectués, mais c’est la biopsie du foie qui est considérée comme la méthode la plus appropriée pour déterminer les pathologies affectant le foie.

Cancer du foie

Le cancer primitif du foie est un cancer relativement rare. Le cancer secondaire ou métastatique provient d’un cancer qui se développe ailleurs dans l’organisme avant de se propager dans le foie par voie sanguine. Les cancers primitifs du foie sont plus souvent de type carcinome hépatocellulaire (appelé aussi hépatocarcinome). Les complications d’autres lésions hépatiques, en particulier celles qui ne sont pas traitées, peuvent contribuer au développement du cancer du foie.

Qu'est-ce qu'une douleur hépatique ?

La douleur hépatique se fait sentir dans le haut de l’abdomen droit, directement sous les côtes. Il y a habituellement une douleur sourde, mais son intensité peut être variable, parfois intense et peut causer des maux de dos. La douleur peut irradier dans l’épaule droite.

Comment régénérer son foie ?

Comment agir pour prévenir et traiter les maladies du foie ?

Quels sont les pratiques « maison » que nous pouvons faire nous-mêmes pour maintenir la santé du foie. Voici 13 conseils à adopter pour un avoir un foie sain :

  • Maintenir un poids corporel normal

  • Manger de façon équilibrée

  • Pratiquer une activité physique régulièrement

  • Éviter les substances toxiques, arrêter le tabagisme

  • Éviter ou consommer l’alcool avec modération

  • Éviter les drogues

  • Opter pour les compléments, tels que le chardon-marie, vitamine C

  • Bien s’hydrater

  • Ne pas partager pas les objets de toilette personnels (rasoir, brosse à dents, etc.)

  • Pratique de rapports sexuels protégés

  • Se laver les mains régulièrement

  • Suivre les instructions de médicaments

  • Vaccination contre hépatite A et B

Rappelez-vous que mieux vaut prévenir que guérir. La bonne hygiène de vie, l’alimentation saine sont des facteurs primordiaux pour la santé hépatique. La désintoxication du foie peut également aider à prévenir les problèmes. Dans les cas plus graves, une consultation médicale est impérative, c’est sa responsabilité de développer une thérapie appropriée.

Sources :

https://www.healthline.com/health/liver-diseases

https://liverfoundation.org/13-ways-to-a-healthy-liver/

https://www.thejakartapost.com/life/2016/08/28/what-happens-in-the-4-stages-of-liver-disease.html

https://sante.journaldesfemmes.fr/maladies/2575659-maladies-du-foie-liste-symptomes-traitements/#:~:text=La%20st%C3%A9atose%20h%C3%A9patique%2C%20ou%20maladie,la%20prendre%20en%20charge%20rapidement.

Articles au total:
0