NaturalSwiss =
l'expert de la digestion
Eva MacPherson Auteur: Eva MacPherson Ernährungsberaterin

Comment obtenur une plus belle peau et cheveux ?

amelioration-de-peau-acne-et-cheveux 1Au cours de l’adolescence, la présence des différentes formes de boutons et d’acné est considérée comme normale. Chez huit adolescents sur dix, l’acné sur le visage est tout à fait courant. L’apparition des différentes formes d’acné dorsale ou de boutons divers sur les autres parties du corps n’est pas non plus exceptionnelle. Souhaitez-vous vous débarrasser de votre acné rapidement ? Quelle curieuse question. Bien évidemment que vous en rêvez ! Comment faire ? Tout d’abord, familiarisez-vous avec cette pathologie en collectant des informations sur internet par exemple de manière à distinguer les différentes types de boutons pour savoir quelle forme d’acné vous gâche la vie : comment l’acné apparait-elle, sous quelle forme, comment prévenir et soigner l’acné. Il sera ensuite primordial de commencer un traitement de l’acné au quotidien le plus rigoureusement possible. En vous familiarisant avec un protocole au quotidien vous vous assurerez de l’efficacité d’un traitement de l’acné à la maison. Pour en savoir plus, veuillez lire l’article suivant.

Les symptômes basiques de l’acné sont les comédons et les boutons enflammés. Selon le degré de leur sévérité, on distingue plusieurs formes d’acné. Si vous souffrez d’acné, il vous faudra repenser votre hygiène de vie et d’abord cesser de tripoter et presser vos boutons chaque fois que vous vous regardez dans le miroir. C’est une erreur fondamentale et même si la tentation est forte, ne touchez pas inutilement les boutons d’acné et ne les pressez jamais au risque de provoquer un endommagement chronique et péjoratif de l’état de votre peau. Dans les cas graves, un traitement de l’acné est inévitable et vos soins quotidiens ne suffiront pas. il vous faudra alors envisager des soins professionnels en vous tournant vers un dermatologue.

Qu’est-ce que l’acné ?

L’acné est une maladie inflammatoire chronique du follicule pileux et de la glande sébacée. Il semble alors naturel que l’acné touche les parties riches en glandes sébacées. Il n’est pas non plus surprenant de trouver de l’acné sur le visage, la poitrine et de l’acné dorsale, surtout sur la partie supérieure. Normalement, le sébum s’écoule naturellement par le canal du follicule pileux et se répand sur la peau.En cas d‘acné une quantité excessive de sébum est produite et la kératinisation de la partie supérieure du follicule s’accélère de manière anormale. Les cellules des parois du follicule s’agglutinent et bouchent le pore : le sébum s’accumule alors sous un ”chapeau” et devient un mileu très favorable à la prolifération de la bactérie Porpionibacterium acnes. Ce défaut de l’activité de la peau est héréditaire dans la plupart des cas. Dans des circonstances normales, ces bactéries vivent en petite quantité sur notre peau et en produisant des matières chimiques et des enzymes, leur surcroissance cause des inflammations chroniques. Rapidement le follicule bouché expulse son contenu. Les cellules cutanées mortes et les bactéries se répandent sur la surface de la peau et l’infection se répand.

Il existe deux types d’acné

amelioration-de-peau-acne-et-cheveux 2Les symptômes courants de l’acné sont les comédons et les boutons enflammés. La forme la plus simple de l’acné, est l‘acné comedonica qui est courante au cours de l’adolescence surtout sur le nez, le front et les joues. Les nouveaux comédons (comédon fermé ou point blanc) sont comme des petits kystes blancs sur la surface de la peau. Les comédons plus anciens sortent et s’ouvrent. On les appelle les comédons ouverts ou points noirs car leur couleur est liée au sébum qui s’est oxydé et qui donne cette impression de vers à tête noire appelés vers de peau ou techniquement comédon. Les comédons noirs peuvent persister longtemps sous cette forme parce que leur contenu sort très lentement sur la surface de la peau. Il est recommandé de ne presser ou gratter ni les comédons noirs, ni les blancs. Ils devraient n‘être éliminés que par une esthéticienne ou par un dermatologue dans des conditions d’hygiène optimales car les tissus endommagés par la pression ou le grattage peuvent être infectés par des staphylocoques et des streptocoques et par d‘autres bactéries de la peau. Suite à leur pression, les comédons réapparaissent au bout de quelques jours. Avoir quelques comédons sur la peau est normal et n’est pas considéré comme une maladie. Esthétiquement parlant, la présence d’impureté sur le visage est certes perturbant mais avec des soins réguliers, les jeunes peuvent traverser leur adolescence sans détérioration majeure de leur peau et de leur confiance en eux. Signalons que comme le sébum non libéré par le follicule est un terrain idéal pour la multiplication des bactéries, quand des nombreux boutons purulents se forment à partir de quelques comédons non enflammés, il est important de consulter un dermatologue avant que les comédons ne dégénèrent en une acné sévère.

Les différents stades de l’acné

  • Les papules – se forment à partir des comédons et sont des protubérances (boutons) de couleur rosée ou rouge signant la présence d’une inflammation liée à la présence des globules blancs qui se préparent à combattre le phénomème infectieux qui couve, mais il n’y a pas encore de pus.
  • Les pustules – sont des papules infectées présentant une petite tête blanche constituée de débris cellulaires et de pus. Ces boutons peuvent être plus ou moins gros, peuvent persister jusqu’à 7 jours et mettre du temps à se résorber.
  • Les micro-kystes – sont des nodules plus ou moins souples formés quand il y a rupture de la paroi folliculaire dans le derme profond et qu’une membrane se forme pour circonvenir l’infection. Quand ils se frayent un chemin vers la surface de la peau, il peut y avoir infection des follicules environnants et surtout un risque d’endommagement des tissus,donc de cicatrice. L’acné est alors considérée comme grave et une consultation chez un dermatologue s’impose.
  • Cicatrices – Une fois l’acné traitée, les processus inflammatoires ont parfois laissé des cicatrices inesthétiques, stygmates de la pathologie qui peuvent persister toute la vie.

Rappel important : Ne pressez pas vos boutons même si la tentation est compulsive. La pression de vos ongles peut infecter les lésions et induire un phénomène chronique de propagation qui à terme laisseront des cicatrices profondes sur la peau.

Les causes de l’acné

Des tests cliniques ont prouvés que la peau grasse et l’acné sont directement liées à une alimentation déséquilibrée et souvent riche en sucre raffiné. Il semble d’ailleurs évident qu’une bonne hygiène de vie et une alimentation de qualité renforcent le système immunitaire et diminuent les phénomènes inflammatoires dans l’organisme.L’acné n’existe pas ou peu dans les pays en voie de développement. Par contre, il est avéré que 75% environ de la population des pays industriels souffre d’acné. Elle peut être provoquée ou amplifiée par différents facteurs :

  • Le dysfonctionnement du processus de kératinisation qui endommage les cellules du follicule et l’obstrue.
  • La production de sébum excessive causée par les hormones sexuelles masculines.
  • La multiplication excessive des bactéries Propionibacterium acnes et des levures se trouvant normalement en petite quantité sur la surface de la peau.
  • Les inflammations silencieuses ou insidieuses dans l’organisme – par. ex. l‘ inflammation d’une racine dentaire des amygdales ou de la paroi intestinale.
  • L’acidité tissulaire de l’organisme et ses conséquences (toutes les pathologies de l’estomac, du foie, des reins, les infections par les levures et les mycoses, etc.).
  • L‘hérédité – on peut avoir de l’acné si l’un des parents ou les deux en souffraient au cours de leur adolescence.

Si vous voulez lire des articles relatifs au sujet, cliquez sur les mots-clés: Nettoyage intestinal | Constipation | Désintoxication | L’un des troubles digestifs

Pourquoi l’acné apparait-elle et pourquoi est-ce au cours de l’adolescence qu’elle est la plus répandue ?

Qu’est-ce que l’on considère comme de l’acné ? Cette affection fait partie des maladies de la peau les plus fréquentes. Au cours de l’adolescence, elle apparaît avec une intensité variable chez presque tout le monde et elle disparaît spontanément dès l’âge adulte. Mais cette pathologie banale et tant redoutée peut persister quelquefois jusqu’à l’âge de 30 ans ou plus longtemps dans certains cas. Plus tôt l’acné apparaît, plus son intensité sera grave. Elle atteint davantage les garcons que les filles et elle a souvent un impact plus dramatique chez eux. Pourquoi ?

Parce qu’avant l’adolescence, les hormônes sexuelles ne sont pas encore matures. Ce n’est qu’autour de l’âge de 11 ans, avec le début de la puberté que les androgènes (qui sont les hormones masculines) se réveillent :

  • Ils sont la cause d’un changement des poils fins de certaines parties du corps en pilosité plus longue et plus fournie,
  • Ils activent les glandes sudorales et surtout les sébacées. Un sébum, protecteur et lubrifiant apparaît alors sur la peau, les poils et les cheveux.

Au cours de l’adolescence, chez la plupart des jeunes, l’activité des glandes sébacées est excessive. Les symptômes en sont une peau grasse et brillante surtout sur le visage – le front, le nez, le menton, les tempes et les joues, puis les bras, la poitrine et le haut du dos où les glandes sébacées sont plus nombreuses. Le sébum s’accumule dans un entonnoir, à la base du follicule pileux, et la peau s’irrite alors continuellement, provoquant une kératisation plus rapide. Les parois de l’entonnoir s’épaississent, les pores grossissent et la peau fait penser à celle d’une orange. Sous sa forme la plus légère, l’activité excessive des glandes sébacées s’appelle une seborrhée (lat. sebum, rhoe – couler). A cet âge, ce phénomène est considéré comme physiologique, une majorité de jeunes ont certains symptômes de séborrhée.

Le stress et l’acné

La relation entre les deux est évidente. Le stress aggrave clairement tous les symptômes liés à des maladies de peau. Mais même si l’on subit un stress léger celui-ci peut ne pas aggraver le problème si l’on opte pour le traitement adéquat de l’acné.

Mais s’il est trop envahissant, le stress à un effet péjoratif sur l’acné dans le sens où il est à l’origine d’une production accrue de cortisol et d’androgènes (hormones mâles)par les surrénales dont l’un des effets est l’augmentation des réactions inflammatoires. Une contrariété ou un choc psycho-émotionnel sont souvent suivis par une éruption de boutons. Cette situation est beaucoup plus courante chez les femmes qui produisent d’avantage d‘androgènes avec leurs surrénales que les hommes. C’est sans doute l’une des raisons qui fait que le stress est un bien plus précurseur de l’acné chez les femmes que chez les hommes.

Soins internes pour améliorer l’état de la peau au cours de l’adolescence

Si vous êtes stressé de manière chronique, si vous fumez et si votre alimentation ne contient pas assez de fibres alimentaires, vous accumulez probablement davantage de toxines dans votre organisme. En parallèle d’un réglage alimentaire adapté, si l’on est sujet à des boutons ou si l’on est prédisposé à avoir de l’acné, il semble important de faire régulièrement des cures de nettoyage et de désintocxication de l’intestin, et du système sanguin afin de renforcer le métabolisme pour optimiser son fonctionnement. Le Programme Clean Inside vous aidera réellement à effectuer la cure que vous optimiserez avec la prise de compléments alimentaires riches en zinc, en silicium, en vitamines B et de produits contenant des algues de mer ou d’eau douce comme la chlorella ou la spiruline.

Le traitement professionnel de l’acné

Le traitement de l’acné dépend du degré d‘endommagement de la peau. Chaque étape appelle un procédé particulier pour lutter contre l’acné :

  1. L’acné légère se manifeste par de petits points blancs sur le visage sans inflammation. Le traitement n’est pas drastique et ne demande pas d’antibiotiques. Il suffit d’utiliser des produits cosmétiques ou pharmaceutiques contenant du peroxide de benzoyle ou du rétinol (vitamine A).
  2. L’acné est enflammée avec des petites ampoules rouges et purulentes. Elle se traite comme l’acné légère, mais en combinaison avec des antibiotiques locaux qui s’appliquent directement sur l’endroit atteint. Simultanément, le traitement de l’acné est renforcé par la consommation orale d’autres antibiotiques contre l’acné appartenant au groupe des erytromycines, tetracyclines, doxycyclines, etc. Le plus souvent, les médecins combinent les trois traitements, c’est à dire le nettoyage de la peau à l’aide de produits cosmétiques, l’application locale d’antibiotiques sur l’endroit affecté et l’utilisation des antibiotiques par voie orale contre l’acné.
  3. Quand l’acné est plus grave, des nodules et des kystes purulents se forment sur la peau, et un traitement spécifique doit être entrepris par un médecin dermatologue qui doit procéder très prudemment et précautionneusement pour que l’état de la peau ne se dégrade pas davantage.

Comment procéder soi-même à un traitement de l’acné ?

L’acné présente donc trois types de symptômes de base. Mais correctement effectués, le traitement de l’acné à domicile et le traitement de l’acné réalisé par un professionnel optimisent le nettoyage des pores, aident à l’élimination des bactéries et la réduction de la production de sébum.

Voici les trois soins incontournables qui vous permettront de mieux lutter contre l’acné :

  • Hygiène quotidienne (régulation de la kératisation de la peau et de la sortie du sébum)
  • Prise en charge de l’inflammation et des infections
  • Soins réguliers à l’aide de produits hydratants

Le traitement adéquat de l’acné est très important. Voici un protocole concret pour nettoyer puis désinfecter la peau, qui, s’il est scrupuleusement respecté, ameliorera clairement la qualité de l‘épiderme. Ainsi, en prévenant les complications et en se disciplinant, on peut aboutir à un traitement efficace de l’acné.

  1. Le nettoyage de la peau :

  • Si les comédons – boutons sont uniquement superficiels, non enflammés et ouverts, on peut les éliminer prudemment le soir dans des conditions d’hygiène strictes, avec des ongles propres et courts qu’on aura préalablement protégés par un linge fin en coton propre(plutôt qu’un kleenex).
  • Effectuer une pression délicate et oblique des deux ongles de manière à ne pas laisser de trace rouge sur la peau.
    Toute pression maladroite des lésions ainsi que tout nettoyage à l’alcool risque d’abîmer et de sensibiliser l’épiderme. Celui-ci se fragilise et les lésions peuvent s’infecter.
  • Avant le nettoyage, il faut humidifier la peau, en tamponnant les lésions et boutons avec une infusion tiède de camomille, ou de mélisse. On peut également appliquer des sachets de tisane infusés directement sur les endroits irrités.
  • Après l‘humidification, on peut compléter le nettoyage par la pression des comédons non enflammés avec un tire-comédon (en lieu et place des ongles). Le tire-comédon est une sorte de cuillère très étroite en métal avec un oeuillet que l’on peut acheter en pharmacie ou sur Internet. Une esthéticienne diplômée vous apprendra la manipulation correcte du tire-comédon afin de ne pas laisser de micro-cicatrices sur la peau. Les comédons enflammés en surface peuvent être ouverts, après l’humidification de la peau, à l’aide d’une aiguille désinfectée (il suffit de passer l’aiguille au-dessus de la flamme d’un briquet). On éliminera ensuite le pus à l’aide d’un tampon. Il faut éviter d’expérimenter d’autres formes d’extraction chez soi.
  • Consultons une cosméticienne ou un dermatologue, si les boutons deviennent douloureux et s’ils sont accompagnés d’inflammations plus importantes et plus profondes

  • Après le nettoyage local des comédons, Il faut procéder à la désinfection de la peau avec une lotion spécifique. L’utilisation de produits contenant de l’alcool est aujourd’hui sujette à caution dans le monde médical et il est préférable d’utiliser des lotions spécifiques peu ou pas alcoolisées. Outre sa fonction désinfectante, le produit choisi doit également avoir un effet astringeant et calmant pour l’épiderme. Des extraits de plantes tels que ceux d’eupatoire, d’aigremoine,de sauge, de camphre, de menthol, d‘huile de manuka et le péroxyde de benzoïde (disponible en pharmacie) donnent de bons résultats. Une fois le nettoyage effectué, il est utile d’appliquer une crème astringeante et antibactérienne.
  • Il faut savoir que le téléphone portable est un véritable bouillon de culture ! Il convient donc de le désinfecter quotidiennement avec une lingette ou un produit anti bactérien. En effet, le contact répété des téléphones avec la zone de l’oreille et de la tempe, profite aux bactéries , le risque d‘apparition de boutons à cet endroit spécique augmente alors.
  • Au cours de la journée, il est toujours possible d’utiliser des coton-tiges désinfectants quand le besoin s’en fait sentir.Ils contiennent des produits antibactériens et il convient de les appliquer spécifiquement sur les endroits les plus affectés ou les plus douloureux plusieurs fois par jour si nécessaire. Ceci permet de traiter une inflammation naissante et d’éviter une contamination plus étendue de la peau.

Nos produits recommandés

Suivant votre historique des recherches nous vous recommandons les produits suivants.
Parasic

Parasic

Le complément alimentaire anti-parasite Parasic aide à éliminer les parasites intestinaux et leurs œufs du côlon et d'autres parties de l'organisme.

33 €
Détails
Mettre dans le panier
Slim Tea

Slim Tea

Combinaison de 13 plantes choisies. Il favorise le bon fonctionnement intestinal et la défécation régulière. Sans caféine.

25 €
Détails
Mettre dans le panier
Swiss Probiotix

Swiss Probiotix

Par le biais de 8 milliards de bactéries, il assure la flore intestinale saine, donne la base du système immunitaire fort et protège en même temps notre système intestinal.

33 €
Détails
Mettre dans le panier
NaturalSwiss =
Livraison: Au total:
0
0