NaturalSwiss NaturalSwiss Logo Contact Details:
Main address: Route de Crassier 7 CH-1262 Nyon Lake Geneva ,
Tel:+33 970 468 881, E-mail: serviceclientele@naturalswiss.ch
Quand est-ce que votre organisme a beson d'un désintoxication et un nettoyage intestinal? Quelles sont les causes des trobles digestifs? Les réponses sont évidentes.

Diverticulite

Il s’agit d’une maladie de civilisation dont l’apparition est souvent liée à l’alimentation et à la constipation chronique. Cette maladie consiste de l’inflammation des « sacs » ou diverticules formés par des replis de la muqueuse de la paroi intestinale. Ces diverticules se trouvent sur la paroi interne du système intestinal, surtout sur le colon et ses parties affaiblies. Il s’agit des problèmes de santé graves quand ces diverticulites s’enflamment et cela résulte l’inflammation du colon ou diverticulite.

Les maladies diverticulaires sont dues principalement à l’insuffisance des fibres alimentaires. On les note depuis que l’on trouve de plus en plus des aliments raffinés ou contenant des produits chimiques et peu de fibres dans les menus. De plus, on consomme moins de légumes, fruits et légumineuses. C’est bien pour cela que l’inflammation du colon est courante dans les pays industriellement développés de l’Amérique, de l’Australie et de l’Europe, tandis que c’est rare parmi les autochtones de l’Afrique et de l’Asie.

Inflammation du colon – c’est à cause de quoi

DiverticuliteQui est le plus exposé à cette maladie ? La réponse en est évidente. Vous préférez la farine blanche aux pâtisseries en blé complet ? Consommez-vous 1/2kg de légumes cru ou à la vapeur et de fruits frais ? Votre constipation vous tracasse longtemps ? Etes-vous au-delà de 40 ans ? Si vous aviez répondu oui à toutes ces questions, vous êtes sur le meilleur chemin pour avoir l’inflammation du colon.

Le colon est la partie la plus faible du système intestinal. A savoir, le principe de cette maladie consiste de la formation des hernies sur la membrane muqueuse, qui saillent à travers la musculeuse du colon, et une fois formées, elles y restent définitivement. En cas de multiples hernies formées, on parle de diverticulite. La plupart des diverticules poussent sur la partie intestinale la plus exposée à pression de l’élimination des selles. En générale c’est au niveau du sigmoïde ou du colon descendant. A savoir, lors de la poussée des selles solides (défécation) la pression augmente dans les intestins et la membrane muqueuse se dilate aux parties plus faibles.

La diverticulite est une sorte d’hernie. Les diverticules ressemblants aux « sacs » apparaissent sur le long de la paroi du colon. Ils sont comme les petits renflements qui se forment sur les parties abimées de la chambre à air du vélo. Leur taille peut aller de 3mm à plus de 3 cm. Avant 40 ans ils se forment rarement. Plus on est âgé, plus on a de chance d’en avoir, au-delà de 80 ans c’est présent chez presque toutes personnes. Pourquoi ? Parce que l’alimentation pauvre en fibres en est seulement une raison, mais le surpoids, la constipation chronique, l’affaiblissement continu du tissu conjonctif chez les personnes âgées, ainsi que les cortico- et chimiothérapies et l’immunosuppression lui servent également de véritable serre chaude.

La diverticulite est fort liée au mode de vie et à l’alimentation. Cette maladie est quasiment inconnue auprès des tribus autochtones, ainsi que personne ne l’avait mentionné lors des siècles précédents quand les aliments mangés contenaient suffisamment de fibres. Le facteur le plus important est donc l’insuffisance de fibres alimentaires qui mène directement à la constipation chronique. Quand on mange suffisamment de fibres, les selles deviennent plus molles, la pression intestinale diminue, et le contenu intestinal avance plus facilement. Ainsi en augmentant la dose de fibres, nous pouvons éviter ou au moins diminuer la chance de la formation de l’inflammation du colon, et par conséquent nous ne serons pas victimes des symptômes désagréables de la diverticulite.

La diverticulite et ses symptômes

Dans la plupart des cas cette maladie est sans symptômes. S’il y en a quand même, alors cela se manifeste par les ennuis indéfinis des maux de ventre ou douleurs et/ou flatulences abdominales, la sensation de plénitude ou problèmes de défécation. La complication peut être pourtant dramatique. Ca peut se produire quand des restes alimentaires indigérés se coincent dans un diverticule et les diverticules s’enflamment, entrainant une inflammation du colon ou diverticulite, qui peut s’étendre jusqu’aux alentours du diverticule irritée. Cela est accompagnée d’une fièvre haute et des douleurs aigues typiques sur le coté gauche de l’abdomen, et du saignement du colon.

Quels sont les dangers si l’on n’agit pas ?

DiverticuliteDerrière les saignements du colon c’est souvent la diverticulite qui se cache, parce que l’inflammation du colon affaiblit les veines ce qui peut résulter aussi du saignement. Le diverticule enflammé peut aussi se perforer. En ce cas le contenu intestinal infecté entre dans la cavité abdominale où il cause une inflammation de péritoine ou péritonite qui sont extrêmement dangereux. La péritonite est caractérisée de ventre douloureux et tendu, des éventuels vomissements, flatulences tenaces, et de la fièvre.

La marche de cette inflammation peut être aussi lente, et elle peut s’étendre progressivement aux organes proches. Cela représente une complication supplémentaire qui résulte le développement des fistules qui sont des canaux anormaux entre l’intestin et la vessie ou les autres organes. A travers ces fistules les bactéries peuvent atteindre les autres organes aussi. Chez les femmes il est courant que la fistule relie le colon au vagin. Cela se manifeste par la suite soit en forme d’écoulement purulent, soit en la présence élevée des globules blancs ou des bactéries dans l’urine, en urination douloureuse ou qui pique, et en inflammation de vessie tenace qui revient malgré le traitement antibiotique.

Que faire ?

En cas de douleur de ventre, sang dans les selles et autres symptômes de diverticulite demandez impérativement l’avis de votre médecin. La douleur peut être atténué par une compresse glacée placée sur le coté gauche du ventre. N’appliquons jamais de compresse chaude car cela accélère la marche de l’inflammation qui peut mener à la perforation du diverticule.

Les inflammations moins graves peuvent être soignées par des traitements antibiotiques ou des régimes liquides qui diminuent la charge du colon. En générale les symptômes disparaissent au bout de quelques jours. Il est recommandé d’adopter un régime doux principalement avec des purées, et ne pas manger de légumes et fruits crus, des pâtisseries à la farine complète, des fruits à pépins, du mais, des épices fortes, et s’abstenir des boissons alcoolisées ou caféinées.

Il est indispensable de vous tourner vers votre médecin traitant en cas d’une inflammation du colon aiguë – diverticulite ou celle de son environnement intestinal, fissure intestinale ou inflammation de péritoine. Dans ces états dramatiques il faut aller le plus vite possible aux urgences. En général des soins hôpitaux ou des interventions chirurgicales sont nécessaires. Jusqu’à la fin des examens ne mangeons et buvons rien.

Est-ce que l’on peut éviter les complications ?

Le meilleur moyen de prévention est une alimentation riche en fibres. Cela augmente le volume des selles, ainsi le colon ne doit pas effectuer des mouvements extrêmes pour la défécation. Ainsi on se protège de la formation des diverticules et aussi que les matières fécales entrent dans les diverticules poussées, qui résulterait leur agrandissement ou une inflammation du colon ultérieure.

La fibre joue donc un rôle important dans la prévention des complications, qui peuvent être suivies de l’inflammation du colon aigue ou de la perforation de la partie intestinale enflammée. En connaissance de cause, quand le médecin établit la diagnostique de diverticulite, il préconise avant tout le changement de l’alimentation pour éviter l’opération nécessaire lors de la plupart des complications. Il est donc conseillé de manger des aliments contenant beaucoup de fibres et de négliger les aliments raffinés qui résultent la constipation et entrainent comme par évidence la diverticulite.

Si vous voulez lire des articles relatifs au sujet, cliquez sur les mots-clés: Nettoyage intestinal | Constipation | Désintoxication | L’un des troubles digestifs

Changeons nos habitudes alimentaires

Lors la prévention des problèmes de santé, il est primordial de consommer des aliments riches en fibres. Les légumineuses, le pain complet et les aliments préparés avec des céréales complètes sont d’excellantes sources de fibres alimentaires, mais aussi nous pouvons saupoudrer nos aliments avec du son. Mangeons régulièrement des légumes différemment préparés (crus, blanchis ou acidulés, p.ex. la choucroute). N’épluchons pas les fruits et mangeons-les surtout crus comme les légumes aussi, sachant que leur jus ne contient point de fibres. Les fruits séchés comme le raisin sec, les pruneaux, les abricots et les dattes sont également des excellantes sources de fibres.

Rermarque importante :
Retenons donc que la fibre a une importance clé, en revanche n’augmentons que peu à peu la quantité introduite dans notre alimentation et respectons la progressivité dans les modifications des habitudes alimentaires. Établissons un plan de 6-8 semaines pour que nos organes digestifs puissent adopter les changements. C’est important car ceux qui consommaient peu de fibres auparavant, les fibres alimentaires introduites en grande quantité durant les premières semaines peuvent ordinairement résulter des excès de flatulences ou des ballonnements.

Psyllium – la source de fibre soluble

Si nous ne mangeons pas suffisamment de fibres quotidiennement, les compléments alimentaires sont nécessaires. La source naturelle la plus adepte à cela est le psyllium. On le prépare de l’enveloppe nettoyée de la graine de Plantago psyllium sy et de Plantago ovata indiens. Il gonfle dans le liquide et devient gélatineux pour augmenter enfin 40 fois son volume. Le psyllium est une sorte de fibre soluble similaire aux fibres que l’on trouve dans certaines céréales comme l’avoine ou l’orge. Or la différence principale se manifeste dans la qualité haute des fibres contenues par rapport aux flocons d’avoine. Grâce à la consommation régulière de psyllium, le fonctionnement physiologique de notre système digestif se normalise, surtout celui de l’intestin grêle et du colon.

Absorbant beaucoup de liquide, les fibres augmentent le volume du contenu intestinal et stimulent les mouvements intestinaux. Lors sa préparation il est opportun de respecter les instructions suivantes : verser une cuillère de psyllium dans 200 ml de liquide (eau, lait, jus de fruit, yaourt, képhir), mélanger et le boire aussitôt. Il est primordial de boire régulièrement du liquide !

A éviter en cas de diverticulite diagnostiquée

des aliments préparés des produits chimiques. On peut aussi affirmer qu’ils ne sont pas bons pour al santé en état normal, mais en cas de diverticulite, ils sont spécialement nuisibles. Tels sont : viande, sucreries, repas gras, pâtisseries à la farine blanche, etc. Évitons les fruits à pépins (framboises, fraises, mures, figues, tomates) car les pépins peuvent se coincer dans les diverticules et résulter une inflammation.

Il faut bien croquer les pépins – les noix et le riz sauté contiennent aussi des parties dures qui peuvent rester dans les diverticules et entraîner l’inflammation du colon. ATTENTION ! Après une diverticulite aigue ces aliments sont à éradiquer de l’alimentation. Évitons la caféine – similairement aux boissons gazeuses, il irrite les intestins. L’alcool est à boire avec modération. Une boisson alcoolisée par jour contribue à l’état relaxé des intestins qui peut être bénéfique aux diverticules.

Instructions supplémentaires

Il est tout de même indispensable :

  • Respecter les besoins de liquide de l’organisme et boire suffisamment de liquide : 3-4 dl par 10kg de poids soit en moyen 6-8 verres d’eau, tisane ou eau de source. Le liquide est bénéfique en cas de constipation accompagnant la diverticulite. Quand la défécation résulte une grande pression dans le colon et les muscles abdominaux sont trop tendus, les diverticules peuvent grandir.
  • Assurer les selles quotidiennes : ne retenons jamais les selles – cette mauvaise habitude peut mener à la poussée des diverticules
  • Faisons régulièrement du sport : le sport régulier est indispensable à la prévention et à la guérison des diverticules. La meilleure tonicité musculaire obtenue grâce au sport a un impact positif non seulement aux jambes et hanches mais aussi aux muscles abdominaux et intestinaux. Cela contribue souvent à un meilleur transit.
  • N’utilisons pas de laxatifs ou suppositoires : Bien qu’au début ils sont efficaces contre la constipation, mais au bout de quelques temps ils manquent d’effet. Si l’on souffre de constipation, il vaut mieux avoir recours aux produits naturels qui permettent à cesser la cause. Tels sont : pruneaux séchés, jus de pruneaux, choucroute, jus de choux, huile d’olives ou de lin (3 cuillères par jour avant repas), graines de lin, tisanes spéciales, mélange spéciale de plantes médicinales comme Slim Tea
  • Ne fumons pas : fumer peut aggraver la diverticulite
  • Pratiquons régulièrement la détoxification de l’organisme : la période la plus adepte à la détoxification de l’organisme est l’automne qui nous offre nombre de sorte de fruits et légumes variés, et le printemps qui donne occasion à débarrasser et alléger notre organisme des « abus » de la période hivernale et de le régénérer. Le nettoyage intestinal et la détoxification de l’organisme sont les premiers pas lors chaque « ménage intérieur » .

Le Programme Clean Inside pour le nettoyage interne

Le Programme Clean Inside contient des fibres solubles et non-solubles de qualité saillante pour le nettoyage interne qui permettent à garder le colon sain. C’est l’un des moyens les plus efficaces et sécurisés pour guérir la constipation. Quand on débarrasse les intestins des débris alimentaires et des parasites, les symptômes vont non seulement atténuer mais aussi dans la plupart des cas sont à l’oubli et disparaissent. Il sert en même temps de prévention idéale de différentes maladies. Suivant une cure de détox, il est conseillé de prendre la fibre Clean Inside de contenu optimal. A savoir, hors le psyllium il contient également des fibres solubles et non-solubles issues de 15 sortes de plantes médicinales. Grâce à leur consommation, nous pouvons éviter avec grande efficacité les surcharges alimentaires, la formation des diverticules et ainsi l’inflammation du colon aussi.
Pourquoi est-ce encore bénéfique de prendre Clean Inside :

  • Il favorise en douceur la défécation naturelle
  • Il sert de remède de la constipation et des hémorroïdes
  • Il augmente la sensation de plénitude, ainsi diminue l’envie de manger des aliments caloriques, ainsi il contribue à une perte de poids éventuelle en cas de besoin
  • Il protège la membrane muqueuse des intestins des matières toxiques ou cancéreuses qui l’irritent
  • Il diminue le danger du cancer du colon et du rectum
  • Il diminue le risque de la formation des diverticules ainsi aussi celle de l’inflammation de colon ou diverticulite

Congratulation! Peu s’en faut que vous gagniez votre cadeau!
Le fibre de CleanInside pour 14 jours vient d’être ajouté à votre panier. Mais votre cadeau ne sera validé qu’après vous aurez ajouté des produits à une valeur de 35 euros.

×